Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan musique 2014

23 Décembre 2014 , Rédigé par Asoliloque Publié dans #musique, #first aid kit, #sharon van etten, #angus & julia stone, #fauve, #the do, #alexandrina, #emmanuelle seigner, #mina tindle

Cette année a été particulièrement difficile (pour ne pas dire totalement merdique), ce qui s'est traduit par un furieux manque d'inspiration dans ma vie comme dans l'écriture, vous avez eu l'occasion de le remarquer sur le blog dont les publications ont été de plus en plus espacées ces derniers mois. Malheureusement, le principe des vases communicants n'a pas été respecté, et le vide ici n'a pas été comblé d'un trop plein ailleurs, sinon un trop plein d'ennui et de temps perdu. Même mon nombre d'albums écoutés a été sacrément réduit, et le nombre d'albums qui m'ont plu, encore plus.
Malgré tout, il s'est dégagé quelques pépites à qui il fallait rendre hommage. Voyons donc qui succède à Alela Diane l'année dernière

 

 

  1. First aid kit – Stay Gold

A-t-on vraiment le droit de classer les miracles, fut-ce devant tous les autres ? J'attendais énormément du dernier album des sœurs suédoises, il m'a ravi au delà du raisonnable, et si je n'avais pas un certain goût pour le mélodrame, je dirais qu'il m'a sauvé la vie à plusieurs reprises.
Ma critique détaillée

 

  1. Sharon Van Etten – Are we there

Le parcours qu'a fait cet album chez moi est assez dingue. Au départ, je le trouvais sympathique mais légèrement chiant, me concentrant uniquement sur un ou deux morceaux, mais j'y suis revenu quelques mois plus tard, et il s'est insinué progressivement, au point de devenir indispensable. Sharon Van Etten se livre avec une classe folle (les chagrins d'amour sont décidément le meilleur thème possible en chanson comme en littérature), convertissant la mélancolie en cette force souterraine qui fait avancer, malgré tout.
Accessoirement mon prochain vinyle.
L'album en écoute

 

  1. Angus & Julia Stone – Angus & Julia Stone

Le duo se retrousse les manches et montre les dents pour ce nouvel opus qui s'avère très réussi. Mention spéciale à A Heartbeat et Crash and Burn qui encadrent l'album, et surtout à Heart beats slow (oui, c'est un album avec beaucoup de coeur).
Le passage de la folk éthérée au pop-rock langoureux promet des concerts chauds bouillants.
L'album en écoute

 

  1. Fauve – Vieux Frères (Partie 1)

Je vois déjà les haters se jeter sur moi en hordes désorganisées, outrées que j'ose laisser une place (et une haute place) à la boboïtude incarnée, mais je n'ai pas changé de point de vue depuis la critique de l'album : c'est un groupe sincère dans sa théâtralité, touchant dans sa maladresse, et très précieux dans sa vision du monde et de l'artiste, loin d'être aussi naïve qu'on l'a considéré au premier abord.
Ma critique détaillée

 

  1. The Do – Shake, Shook, Shaken

Le virage de la folk vers l'eletro-pop, même s'il est à la mode, aurait pu mal tourner. Finalement, le duo a bien fait, et une bonne grosse moitié de l'album s'avère très réussie. Certains morceaux se cherchent un peu plus (oui, d'accord, sont chiants). Mais rien que pour Anita no !, Shake shook shaken mérite d'être écouté.
L'album en écoute

 

  1. Alexandrina – Flori de Spin

Ce n'est pas tous les jours que je tombe sur des chanteuses moldaves (c'est même la seule présente dans ma discographie), mais ç'aurait été une injustice totale de ne pas la faire figurer dans ce bilan. Elle nous livre une folk cordes/piano sublime et quand on est comme moi particulièrement amoureux des voix de l'Est, on ne peut que succomber. Un grand album qui passera malheureusement inaperçu chez nous.
L'album en écoute
 

  1. Emmanuelle Seigner – Distant Lover

Emmanuelle n'est jamais aussi classe que quand elle s'aventure sur les rivages poisseaux du rock velvetien, comme à la bonne époque de sa collaboration avec Ultra Orange

Ma critique complète ici

 

  1. Mina Tindle – Parades

Je suis devenu fan de Mina Tindle en écoutant Sister, avant même de savoir qu'elle était française. Parades se révèle être d'une efficacité pop assez dingue, tout en étrangeté et en douceur. Dans un genre similaire, bien plus réussi que Christine and the Queens à qui Les Inrocks ont décidément prévu de construire une statue alors que son album est chiant comme la pluie.

L'album en écoute

 

  1. Lana Del Rey – Ultraviolence

Oui, peut-être que Lana Del Rey est mauvaise en concert (m'en fous, j'aime pas les gens)
Oui, peut-être que Lana Del Rey s'en fout de la musique (m'en fous, ça la regarde)
Oui, peut-être que Lana Del Rey surfe sur la vague vintage à la mode en ce moment (elle a bien raison)
Mais Lana Del Rey et surtout une grande chanteuse, et cet album, un voyage dense et crépusculaire dans les abîmes érotiques d'une pop libérée de ses obligations radiophoniques. Pour le coup, ce serait dommage de ne pas basculer dans Ultraviolence.
Et puis Shades of cool, quoi.
L'album en écoute

 

  1. Alt-J – This is all yours

Autant leur premier album, salué de toutes part, m'avait profondément fait chier, autant celui-ci me parle déjà beaucoup plus, pour une bonne moitié. Nara est une grande réussite.
L'album en écoute


 

Au rayon des jolies découvertes : Lily and Madeleine, Rodrigo Amarante (surtout le morceau Tardeï), Mirel Wagner, Beach Day, Daughters of davies, Damien Fleau...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article